SITE DE BEATRICE ROULLAUD RESPONSABLE FRONT NATIONAL de la 6ème circonscription de Seine et Marne Conseiller municipal de la ville de Meaux Conseiller communautaire de la CAPM (Communauté d'Agglomération du Pays de Meaux)
SITE DE BEATRICE ROULLAUDRESPONSABLE FRONT NATIONAL de la 6ème circonscription de Seine et Marne Conseiller municipal de la ville de MeauxConseiller communautaire de la CAPM(Communauté d'Agglomération du Pays de Meaux)

RESUME DU PROGRAMME (pour plus de détails voir après)



 

              LISTE MEAUX BLEU MARINE   

 

16 POINTS ESSENTIELS DU PROGRAMME

______________________________________________________________________

 

1- FISCALITE

 

Nous nous engageons à ne pas augmenter les impôts locaux et à les réduire chaque fois que cela sera possible.

 

2- EMPLOI

 

Nous souhaitons accorder préférentiellement les marchés aux entreprises qui s'engagent (à compétence égale) à embaucher des habitants de Meaux (puis du département et de la région) ;



 

Nous demanderons aux pouvoirs publics la suppression de la Directive détachement qui permet à un employeur de payer les charges sociales du pays d'origine bien inférieures, générant une concurrence déloyale avec les salariés français ;

 

3- SECURITE

 

Nous développerons la vidéo surveillance, et éventuellement les effectifs policiers. Nous ferons pression au niveau national pour que des mesures efficaces soient prises.

 

Les mesures prises par un candidat UMP ou PS ne peuvent qu'être lettres mortes si elles ne sont pas accompagnés, au niveau national, de lois en faveur de la sécurité. SEUL un candidat FN a la volonté de lutter efficacement contre la délinquance.

* Les mesures prises par Monsieur COPE ne pourront rien faire contre la délinquance en général si l'UMP et le PS continuent de voter des lois laxistes en matière de sécurité (pas de minima de peines dans le code pénal, instauration des réductions de peine automatique; suppression des peines plancher en cas de récidive etc...).

 

4- PETITE ENFANCE

 

Nous souhaitons la créer de nouvelles crèches et en permettre l’accès à des personnes travaillant à Meaux lorsqu’elles n’ont pas de crèche dans la ville où elles habitent. Nous nous engageons à faire respecter la laïcité et à nous opposer à toute intrusion idéologique et à la théorie du genre.

 

5- GESTION RIGOUREUSE ET CHASSE AU CLIENTELISME



Les subventions et aides de la ville ne doivent pas être allouées en fonction de telle ou telle catégorie afin d’en recueillir le vote. Les subventions seront accordées en fonction des priorités et urgences. Les associations humanitaires et caritatives passeront en priorité.

 

Ainsi, peut-on admettre que le conseil municipal du 18 avril 2013 ait alloué pratiquement la même somme (30 000 euros) à l'association Fantastik Armanda qu'à l'association « Les Restaurants du Cœur » (31.800 euros) dont on sait que ses besoins augmentent d'années en années (cf. récent article de la Marne) d'autant que l'Union européenne a réduit les aides aux associations ?



Seuls les candidats du Front National entendent se faire élire sur des propositions et choix politiques, et non en pratiquant du clientélisme.

 

6- RESPECT DE LA LAICÏTE ET CHASSE AU COMMUNAUTARISME



 

Nous ne céderons pas aux exigences de telle ou telle communauté et nous exigerons le respect des règles laïques et de la république, notamment dans les écoles et cantines.



 

7-DEMOCRATIE ET TRANSPARENCE



 

Nous nous engageons à soumettre au référendum, les projets engageant des sommes très importantes, ou recueillant un certain pourcentage de pétitions, et à rendre public l’attribution de logements sociaux.



 

8- CIRCULATION

 

Nous améliorerons la circulation; nous envisageons la création de ronds-points giratoires.

 

9- PERSONNES HANDICAPEES

 

Nous souhaitons améliorer leur quotidien. Nous voulons aiderles commerçants à adapter l'entrée de leur commerce aux personnes handicapées. Nous exigerons de la région et de l'Etatqu'ils adaptent la gare et l’accès aux trains aux personnes handicapées (ainsi qu’aux poussettes et vélos). 

 



10- STRUCTURES POUR PERSONNES AGEES

 

Nous souhaitons créer des maisons de retraites de qualité et des maisons de retraite avec l’animal de compagnie; ainsi que des lieux de rencontres et d'échanges pour les personnesâgées souffrant de la solitude.

 

11- SAUVEGARDE DU CENTRE VILLE

 

Nous voulons repenser la gestion et la cession des bâtiments du centre-ville; Nous entendons poursuivre la rénovation des bâtiments insalubres et sauvegarder les petits commerces.

 

12- SAUVEGARDE DU COMMERCE ET DE L'ARTISANAT

 

Nous souhaitons privilégier l’artisanat et les commerces de qualité ; utiliser le droit de préemption, et créer des parkings gratuits(ou gratuits pendant 3h).



 

13- SANTE



Au niveau de la commune : nous voulons créer un pôle santé pour désengorger les urgences; nous voulons préserver l’hôpital de Meaux. Au niveau de la commune et de l'intercommunalité, nous veillerons à ce que les structures existantes ne soient pas fermées par unique souci d'économies.

 

14- ENVIRONNEMENT ET QUALITE DE VIE



 

Nous souhaiterions développer les espaces verts et les entretenir avec des produits écologiques ; nous voulons privilégier la proximité (incitation au développement des producteurs de la région; incitation à consommer des produits régionaux et des animaux abattus sur place).

 

15- DEVELOPPEMENT DES STRUCTURES SPORTIVES

 

Nous étudierons la possibilité d’ouverture d’une patinoire avec espace restaurant et cafétéria.

 

16- ELARGISSEMENT DES PROGRAMMES CULTURELS

 

Nous souhaitons élargir le choix offert (moderne et classique).

 

***********



 

POUR PLUS DE DETAILS :

 

 

EN PRELIMINAIRE

 

Le candidat Front National s'engage

à ne pas augmenter les impôts locaux.

 

 

   

 1- PERMETTRE L’EMPLOI DES HABITANTS DE MEAUX

 

En accordant  préférentiellement les marchés aux entreprises qui s'engagent à embaucher (à compétence  égale) des  habitants de Meaux (puis du département et de la région) ;



En  développant le commerce et l'artisanat (voir infra);

En organisant des réunions et forums trimestriels avec les entreprises.

 

En relayant au  niveau national les mesures qu'il convient de prendre pour lutter  contre le chômage :

 

- Instaurer la priorité nationale, suppression de la  Directive détachement qui permet à un employeur de payer les  charges sociales du pays d'origine bien inférieures et générant une concurrence déloyale avec les salariés français;

- Sortir de l'Europe des 28 telles qu'elle est  organisée aujourd'hui pour mettre en place une Europe des nations  qui permettra d’éradiquer ce genre de concurrence déloyale.

 

Seules les propositions du Front National permettent de lutter efficacement contre le chômage.



 

2- DEVELOPPER
LES STRUCTURES D'ACCUEIL POUR LA PETITE ENFANCE

 

Créer des crèches qui sont en nombre très insuffisant.

Permettre l'accès des crèches aux personnes travaillant
à Meaux mais habitant dans une ville ou village qui n'en a pas.

Augmenter le nombre d’écoles primaires.

Faire respecter la laïcité, m'opposer à toute intrusion idéologique et à la théorie du genre (voir mes enagements vis à vis de l'école sur mon site).

  

 

3-   PERMETTRE LA SAUVEGARDE DU COMMERCE ET DE L'ARTISANAT

 

En utilisant le  droit de préemption des baux commerciaux pour permettre le maintien d’un  certain type de petit commerce de qualité et d’artisanat ;

 

En créant des parkings gratuits (ou une possibilité de se garer pendant 3
heures durant);



En favorisant au centre-ville l'installation de commerces d'artisanat de qualité, de savoir-faire et  de luxe;

 

En organisant des réunions trimestrielles avec les commerçants et PME.



 

4-   AMELIORER LA CIRCULATION

 

En mettant en place des ronds-points giratoires (notamment devant le conservatoire de  musique) (afin d’éviter de faire la queue et de mettre 15 minutes le mation, à midi  à 14 heures et 18 heures au feu du boulevard Clémenceau);

 

En revoyant les sens de circulation et ne mettant certaines rues à sens unique ;

 

En  supprimant les feux en deux temps qui bloquent le piéton à mi passage clouté et freine ainsi la circulation dans la mesure où le piéton ne s'arrête pas (la voiture ne pouvant pas passer quand elle a le feu vert pour elle);



 

En construisant des  parkings (entièrement gratuits ou gratuits pendant 3 heures durant). 

 

En exigeant des pouvoirs publics et de la région de modifier les abords de la gare (accès  direct des piétons à la gare dans devoir se faufiler entre les voitures stationnant  au dépose minute !)

 

En exigeant des pouvoirs publics et de la région d’installer  des escaliers roulants dans la gare pour permettre un accès facile des vélos et  poussettes aux trains.

  

5-   SAUVEGARDER LE CENTRE VILLE

 

En repensant la gestion et la cession des bâtiments du centre-ville ;

 

En rénovant les bâtiments du centre-ville. (Remarque personnelle : Monsieur Copé n’a entrepris la réfection des bâtiments cours Pinteville (et autres quartiers du centre-ville) que maintenant à la veille des élections,  alors qu’en arrivant sur Meaux il y a 16 ans (en 98) j’avais déjà été très étonnée de leur état d’abandon !
Je m’étais dit « que fait le Maire ? » qui a réagi 16 ans après !..)









 

6-   FAIRE LA CHASSE AU CLIENTELISME



Les subventions et aides de la ville ne doivent pas être allouées en fonction de telle ou telle catégorie ou de telle ou telle personne pour afin d’en recueillir le vote.

 

Les subventions et aides seront accordées en fonction des priorités et des urgences. (Les associations humanitaires et caritatives passeront en priorité et recevront davantage que les autres).

 

Ainsi, peut-on admettre que le conseil municipal du 18 avril 2013 ait alloué pratiquement la même somme (30 000 euros) à l'association Fantastik Armanda, qu'à l'association « Les Restaurants du Cœur » (31.800 euros) dont on sait que ses besoins  augmentent d'années en années (cf. article de la Marne de ces dernières semaines) d'autant que l'Union européenne a réduit les aides aux associations ?



Seuls les candidats du Front National entendent se faire élire sur des propositions et choix politiques, et non en pratiquant du clientélisme.

  

7-   EXIGER LE RESPECT DE LA LAICÏTE

ET FAIRE LA CHASSE AU COMMUNAUTARISME



 

En ne cédant pas aux exigences de telle ou telle communauté et en exigeant le respect des règles laïques et de la république, notamment dans les écoles et cantines.

 

Seul  le Front National se montre ferme face au respect de la laïcité et des lois de la république, les autres partis cèdent  aux pressions, notamment d'autorités religieuses (ex : viande halal, 100% de la viande est abattue de façon rituelle en Ile-de-France (les animaux sont abattus dans de grandes souffrances et peuvent mettre jusqu’à 14 minutes pour perdre conscience- cf. tract FN).

 

8-    AVOIR UNE GESTION RIGOUREUSE

ET FAIRE LA CHASSE AUX GASPILLAGES

 

La candidate du Front National s’engage à avoir une gestion rigoureuse, à ne pas faire de dépenses inutiles et à faire supprimer celles qui le sont (par exemple faire distribuer un colis aux personnes âgées quelle que soit la catégorie sociale et même aux plus aisées comme c’est semble t-il le cas actuellement) ; à supprimer les subventions aux associations qui ne sont qu’une réponse au clientélisme.





 

9-   FAIRE RESPECTER LA DEMOCRATIE
ET EXIGER LA TRANSPARENCE



 

En soumettant au référendum, chaque fois que cela est possible sans engager des frais disproportionnés, les projets engageant des sommes très importantes, ou recueillant un certain pourcentage de pétitions.

 

Le Front National est extrêmement attaché au respect de la démocratie, et propose des référendums d'initiative populaire. Il est aussi en faveur de la proportionnalité.

 

En rendant public l’attribution de logements sociaux.

  





10-EXIGER LA SECURITE

 

En développant les moyens financiers affectés à la prévention et à la répression.

En plaçant davantage de vidéo surveillance.

En développant, si besoin est, l’effectif policier.

En relayant au niveau national les mesures qu'il convient de prendre.

 

Sur le leurre de la politique sécuritaire de Monsieur Copé

 

Les mesures prises par un candidat UMP ou PS ne peuvent qu'être lettres mortes si elles ne sont pas accompagnés, au niveau national, de lois en faveur de la sécurité.

 

SEUL un candidat FN a la volonté de lutter efficacement contre la délinquance.



* Ainsi toutes les mesures prises par Monsieur COPE ne pourront rien faire contre la  délinquance venue des pays de l'Est organisée en réseaux, qui s'accroit en Seine et Marne puisqu'il a voté et fait voter les traités et européens élargissant l'Europe à ces pays.





 * Les mesures prises par Monsieur COPE ne pourront rien faire contre la  délinquance en général si l'UMP et le PS continuent de voter des lois  laxistes en matière de sécurité (pas des minima de peines dans le code pénal, instauration des réductions de peine automatique, suppression des fouilles après parloir (Madame DATI), circulaire encourageant à ne pas prononcer, sauf exception, de peine de prison pour la commission d’un premier délit ; suppression des peines plancher en cas de récidive etc...) Or la peine, ce faisant, a perdu sa fonction préventive et dissuasive.

 

Il y a donc contradiction pour Monsieur COPE à se faire le « champion » de la sécurité puisque l’UMP et le PS n’ont pas le courage de prendre les mesures qui s’imposent en matière pénale et votent main dans la main avec la gauche les traités européens source d’une immigration incontrôlée (qui ne trouve pas de travail en arrivant en France).



 

11-PERMETTRE L'ACCESSIBILITE AUX PERSONNES HANDICAPEES

 

En aidant (si les emprunts laissés par l'équipe précédente et les finances de la Mairie le permettent) les commerçants à adapter l'entrée de leur commerce aux personnes handicapées.

 

En exigeant de la région et de l'Etat qu'ils adaptent la gare et l'accès aux
trains aux personnes handicapées. (mise en place d'ascenseurs).




12-DEVELOPPER DES STRUCTURES POUR PERSONNES AGEES

 

Par la création de maisons de retraites de qualité;

Par la création de maisons de retraites avec animal domestique;

Par la création d'un lieu de rencontres et d'échanges pour les personnes âgées qui souffrent de la solitude.

 

13-AMELIORER LE SECTEUR SANTE



Au niveau de la commune : par la création d'un pôle santé pour désengorger les urgences;

Au niveau de l'intercommunalité : veiller à ce que les structures existantes ne soient pas fermées par unique souci d'économies.

 



14-PRIVILIGIER L’ENVIRONNEMENT ET LA QUALITE DE VIE



 

Développer les espaces verts;

Installer des fontaines;

Etudier la possibilité de mettre en place
des pistes cyclables.

Entretien des espaces verts avec des produits ou méthodes écologiques

 

Privilégier la proximité (incitation au développement des producteurs de la région; incitation à consommer des produits régionaux et des animaux abattus sur place).

 

Le Front National prône la proximité, source de qualité, d'écologie (moins de transports) et d'emploi sur place.

 

 

15-DEVELOPPER LES STRUCTURES SPORTIVES



 

Si les emprunts laissés par l'équipe précédente et les
finances de la Mairie le permettent :

 

- Rénover les piscines existantes ou en construire une nouvelle ;

- Construire une patinoire à Beauval ou dans d’autres quartiers (à étudier).



 

16-ELARGIR LES PROGRAMMES CULTURELS

 

En proposant autant de spectacles d'auteurs modernes et contemporains que d'auteurs classiques.

 

 

 -----------------------------------------------------------------------------------------------

Mes engagements vis à vis de l'école :

 

 

La commune administre les écoles primaires sur son ressort. Elle prend en charge le budget général, la sectorisation, l'entretien des locaux, la gestion des personnels non enseignants et l'organisation de la restauration. Si elle ne détermine pas les contenus ni les méthodes d'enseignement, elle joue donc un rôle important.

 

Je souhaite intervenir dans les domaines de compétences suivants.

 

 

Mettre le péri-scolaire au service des savoirs

 

Les intervenants extérieurs aux écoles peuvent être recrutés parmi le personnel communal, des associations locales ou partenaires de l’éducation nationale. A la charge des contribuables, certaines interventions portent souvent une empreinte idéologique : initiation au « djembé », éducation à la tolérance sexuelle sur fond de « théorie du genre », apprentissage de la « diversité
culturelle » éloignant nos enfants de leur héritage français.

 

Élu maire, je m'engage à exercer un contrôle attentif et rigoureux des personnels appelés devant nos enfants, en concertation avec les conseils d’école, à concentrer leurs interventions sur les savoirs fondamentaux, à allouer dans cet esprit une partie des heures périscolaires à l'étude accompagnée, celle-ci permettant aux enfants
d'accomplir une partie de leurs devoirs avant d'être remis à leurs familles.

 

Je m’oppose formellement à l’apprentissage de la théorie du genre déjà mise en place sous SARKOZY.

 

 

Faire de la mairie une plate-forme culturelle

 

 

Inscrites au budget municipal, les sorties doivent être placées sous le regard des contribuables qui les financent. Il arrive là encore que les thèmes choisis manifestent des orientations idéologiques contestables.

 

 

Élu maire, je m'engage à proposer une plate-forme culturelle pour les écoles dans laquelle, en concertation avec mes services, elles seront invitées à choisir une sortie scolaire par classe et par an. En partenariat avec les acteurs et les institutions de la commune (à déterminer par le candidat), je veux offrir aux élèves une relation vivante
avec la culture classique. Je souhaite également que les écoles présentent aux
enfants le riche patrimoine de leur ville à travers la visite de ses musées, de
ses lieux emblématiques, de ses réalisations architecturales, industrielles et
artisanales.



 

Le choix des sorties scolaires financées par la commune

 

L’enseignant détermine les thèmes des sorties proposées aux élèves. Il en réfère au directeur d'école, qui transmet à la mairie les requêtes logistiques et budgétaires. Gratuites pour les élèves, c’est-à-dire financées par la commune, les sorties sont obligatoires si elles se déroulent sur le temps scolaire (conformément aux dispositions du §IV la circulaire n° 99-136 du 21 septembre 1999). Illustrant ou prolongeant le
travail mené par le professeur, elles participent aux contenus enseignés. Dans la plupart des cas, la commune les finance sans les soumettre à un examen rigoureux.

 

Or, rien n'empêche le maire, ici « payeur », de se faire « conseilleur ». Il a toute légitimité pour faire valoir ses orientations, les sorties scolaires associant l'école au tissu culturel de la commune.

 

 

 

Défendre la santé et la laïcité

 

La mairie organise la restauration scolaire sous tous ses aspects. On y observe depuis quelques années une dérive communautariste larvée. Outre l'introduction d'aliments religieusement certifiés contrevenant au principe de laïcité, la composition des menus fait régulièrement l'objet de revendications religieuses.

 

Élu maire, je m'engage à promouvoir la qualité diététique, à surveiller la transparence des marchés et, surtout, à garantir un strict respect de la laïcité. Sous mon mandat, aucune certification rituelle ne sera pratiquée ni facturée au contribuable, aucune pression ne sera exercée sur les cantines pour les plier à des préceptes alimentaires religieux.

 

 

Contrôler la restauration scolaire

 

 

La commune finance et organise la restauration pour les écoles primaires. Il lui revient de choisir les prestataires de services et les fournisseurs de produits. Outre l'inspection sanitaire, elle veille au respect de la laïcité. Le maire dispose ici d'un pouvoir de contrôle. Il doit se faire un devoir de l’exercer. Conformément à l’article 2 de la loi de 1905 de séparation des Églises et de l’État disposant que « la République ne reconnaît, ne salarie ni ne subventionne aucun culte », on ne peut faire supporter au budget de la commune l'achat de produits dont le coût comprendrait une certification
 religieuse. De surcroît, l’article L122-1 du Code de la consommation interdit de
vendre des aliments ainsi certifiés sans en avertir le consommateur.
Compte tenu de l'importance de la production de viande hallal dénoncée par Marine Le Pen au cours de la campagne présidentielle de 2012, on peut craindre que cet article soit bafoué « en douce », certaines communes finançant des certifications hallal, mais aussi kasher, dans la plus grande opacité.



 

 

 



FRONT NATIONAL MEAUX 77 beatrice.roullaud@gmail.com

Adresse postale : Béatrice ROULLAUD- BP 90131 -77107 MEAUX CEDEX  Téléphone : 06.03.92.31.71

SUIVEZ MOI DE PEFERENCE SUR TWEETER que j'actualise quasiment journellement.
 

PROCHAIN RENDEZ-VOUS

 

REUNION PUBLIQUE

DATE A DEFINIR

 

VOIR ACTUALITES

 

 

******

 

 

Les bonnes volontés sont les bienvenues POUR TRACTER dans les boites aux lettres ou sur les marchés- prévenir : béatrice roullaud (coordonnées ci-dessus)

 

 

 

***

Communiqué du 02 mars 2015

Nous ne pouvons que nous associer aux personnes qui ont  manifesté ce dimanche 2 mars à SARCELLES en faveur des Chrétiens d'Orient massacrés sans que le monde politique (en dehors de quelques personnes et de quelques députés) ne réagisse ou s'en émeuve. 

 

On a peu entendu Monsieur HOLLANDE et Monsieur VALLS à ce sujet, absolument taisants sur l'extermination des chrétiens en Orient par DAECH.

 

Y aurait des massacres qui laissent plus indifférent que d'autres? 

 

Il faut rappeler que L'UMP et le PS portent la lourde responsabilité d'avoir soutenu la guerre en Irak. Une fois de plus le FRONT NATIONAL avait vu juste en s'opposant à cette guerre.... (voir la suite à l'onglet communiqué)

 

 

******

 

VENEZ NOUS REJOINDRE - ADHERER AU FRONT NATIONAL

(me contacter par mail, tél ou sms si vous souhaitez des bulletins d'adhésion)

 

.

 

 

 

 

 



 

 



 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© FRONT NATIONAL MEAUX 77